Honneur au colonel Arnaud Beltrame, 6 ans après les attentats de Trèbes et Carcassonne

Last modified date

Arnaud Beltrame Honneur 6 ans déjà

Il y a 6 ans Arnaud Beltrame se dressait contre un terroriste pour l’affronter d’homme à homme. Il allait au-delà de ce que suggérait le protocole. Pourquoi ? Après tout le supermarché était cerné. Tous les civils avaient été évacués, sauf une dernière otage et une négociation avait été engagée. Alors pourquoi s’avancer, se désarmer et se substituer ? Pourquoi s’apprêter à combattre à mains nues un terroriste armé d’un pistolet et d’un couteau de chasse ? Pourquoi prendre ce risque immense alors qu’il préparait son mariage depuis 2 ans avec la femme de sa vie et qu’il devait avoir lieu quelques semaines plus tard ?

Mais voilà le colonel Arnaud Beltrame n’était pas un homme ordinaire. Toute sa vie l’a préparé pour cet acté héroïque. Ses idéaux était élevés et ce choix d’aller au combat a nécessairement été pour lui une évidence. Il était gendarme, il avait été parachutiste ; il était chrétien ; il était un chevalier des temps modernes ; il était un chef ; il était un homme d’honneur. Toutes les valeurs élevées qu’il vivait au quotidien convergaient en ce moment précis du 23 mars 2018 à 11:24, où il décida d’aller au combat plutôt que de rester au poste de commandement des opérations.

Arnaud Beltrame a donc décidé de s’avancer vers le terroriste avec l’injonction de libérer la dernière otage et de prendre sa place. Le terroriste accepta, la dernière otage eut la vie sauve et Arnaud Beltrame s’engagea dans un combat brutal et héroïque.

Parce qu’en tant que gendarme, il avait promis de protéger et servir avec cette devise « Honneur et Patrie. Valeur et Discipline »

Parce qu’en tant que parachutiste, il était convaincu que « Qui ose gagne »

Parce qu’en tant que chrétien, il croyait comme le dit l’évangile selon saint Jean qu’ « Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime »

Parce qu’en tant que chevalier des temps modernes, dont les gendarmes sont les dignes héritiers, il appliquait de fait ce dont ils faisaient jadis le serment : « Tu respecteras tous les faibles et t’en constitueras le défenseur. / Tu aimeras le pays où tu es né. / Tu ne fuiras jamais devant l’ennemi. »

Parce qu’en tant que chef, il menait par l’exemple. Son exemplarité du 23 mars 2018 inspire aujourd’hui tant de personnes au quotidien en France et au-delà.

Parce qu’il connaissait aussi le danger pour la France de l’islamisme et du danger terroriste. C’est en patriote contre ce terrorisme islamiste qu’il s’est dressé, pour ne plus subir mais combattre, avec cette volonté de défendre la patrie.

Alors qu’aujourd’hui partout en France le colonel Arnaud Beltrame est honoré, nous lui rendons nous aussi à nouveau un vibrant hommage, lui l’homme d’honneur, le patriote, le chef exemplaire, le gendarme, le chrétien, le chevalier des temps modernes. Honneur à toi Arnaud Beltrame !


Hommage au Colonel Arnaud Beltrame au square qui porte son nom à Trédion

Un hommage a été rendu, ce vendredi 22 mars 2024, au Colonel Arnaud Beltrame. Une cinquantaine de personnes étaient présentes au square qui porte son nom à Trédion.

Un hommage a été rendu ce vendredi 22 mars au Colonel Arnaud Beltrame, mort après s’être volontairement substitué à un otage au cours de l’attaque terroriste du 23 mars 2018 à Trèbes. La cérémonie s’est déroulée au square qui porte son nom en présence de Nicole Beltrame, sa mère, de Stéphane Jarlégand, secrétaire général de la Préfecture du Morbihan, du Colonel Aurélien Ardillier, commandant le groupement de gendarmerie du Morbihan et du maire de Trédion Jean-Pierre Rivoal. Une cinquantaine de personnes y assistaient : gendarmes, porte-drapeaux, élus et des élèves de l’école Sainte-Marie d’Elven.

Source: Le Télégramme Ouest France

Un hommage a été rendu, ce vendredi 22 mars au Colonel Arnaud Beltrame. (Photo : Audrey Rousseau, préfecture du Morbihan)

Le président Emmanuel Macron rend hommage au colonel Arnaud Beltrame : « Le courage en héritage »

Il y a 6 ans, le sacrifice d’Arnaud Beltrame

Grâce au témoignage du père Jean-Baptiste Golfier, le prêtre qui l’accompagnait spirituellement, il est plus facile de comprendre le sacrifice du colonel Arnaud Beltrame, tué il y a six ans, le 23 mars 2018, par un terroriste islamiste. Un sacrifice qui n’est pas séparable de sa foi catholique : « Toutes les conversions ne conduisent pas à l’héroïsme mais il est clair que, dans l’esprit d’Arnaud Beltrame, le dépassement de soi, qui était déjà dans son tempérament, était consubstantiel à sa nouvelle vie de foi. Pour lui, être gendarme et chrétien commandait une attitude chevaleresque. Il avait d’ailleurs fait sienne la devise des Templiers : « Seigneur, non pas à nous mais à ton nom, donne la gloire » (Ps 113,9). »

Source: Aleteia

A l’issue de son discours politique, François Xavier Bellamy rend un bel hommage à Arnaud Beltrame

François-Xavier Bellamy tenait un discours politique le 23 mars 2024, dans le cadre des élections européennes et a tenu quelques mots admirables en conclusion, un bel hommage à Arnaud Beltrame. En mars 2018 déjà, il avait rédigé un magnifique article d’hommage, « En l’honneur de l’honneur« .

« Nous sommes le 23 mars. Il y a 6 ans aujourd’hui, un homme donnait sa vie : un grand soldat; un grand Français; un grand d’Europe.

Face à un terroriste islamiste qui avait pris une otage, il s’était offert en échange. Non pour mourir, mais pour combattre. Non pour mourir, mais dans tous les cas pour sauver.

Il avait, ce grand soldat, engagé sa vie, toute sa vie sur cet échange pour sauver dans tous les cas. Cet échange qui pourrait sembler absurde pour les calculs du big data. Une vie contre une vie. Mais ce don total, c’est la France qui vivait en lui, c’est l’Europe, c’est tout l’héritage de cette vieille civilisation qui a décidé de ne pas mourir, et c’est toute sa jeunesse aussi. Il avait décider ne pas subir, de ne plus subir, d’agir.

Et s’il semble avoir tout perdu en fait, il a tout gagné parce qu’il a tout donné. Le terroriste voulait tuer et l’officier voulait sauver. Et il y est parvenu. Tant que la France, tant que l’Europe, tant que ce vieux pays et cette vieille civilisation susciteront des Arnaud Beltrame, rien ne sera jamais perdu. »

Source: Discours de Paris – FX Bellamy

Attentats de Trèbes et Carcassonne : il y a six ans jour pour jour, l’Aude vivait un drame

Ce samedi 23 mars au matin, comme cela se fait depuis 2020 selon la volonté des familles de victimes, c’est dans la plus stricte intimité qu’un hommage a été rendu aux victimes à Trèbes, en présence du maire Éric Menassi, du maire de Carcassonne Gérard Larrat, du maire de Villedubert Marc Rofes, et du préfet de l’Aude, Christian Pouget.

De nombreux hommages ont été rendus dans l’intimité dans la matinée de ce samedi 23 mars 2024. Christophe Barreau – Christophe Barreau

Source: L’indépendant

Ferrals-les-Corbières : hommage au colonel Beltrame

Le Souvenir français a honoré la mémoire du colonel Arnaud Beltrame, six ans après les attentats de Trèbes et Carcassonne.

« Samedi 23 mars a eu lieu au cimetière, à l’initiative du Souvenir français de Lézignan, un hommage au colonel Arnaud Beltrame, mort en héros voici six ans. La municipalité était représentée par le maire Gérard Barthez et les conseillers municipaux Valérie Trévezet, Yves Mendoza et Claude Séguy. De nombreuses personnes étaient présentes, parmi lesquelles Valérie Dumontet, conseillère départementale, Gérard Forcada, maire de Lézignan, Éric Lafalla et Jean-Louis Béziat pour l’association Gendarmes de cœur, Pierre Gonzalez, président national de l’OCDPC (observatoire citoyen de défense et de protection civile), un représentant de la gendarmerie nationale, (le lieutenant Jean-Baptiste Garcia, commandant de la communauté de brigades Lézignan et Ginestas, était excusé), Jean-Luc Le Bouedec, vice-président du Souvenir français de Portet-sur-Garonne.« 

Photo: L’indépendant

Source: L’Indépendant

Julie Grand : « Arnaud Beltrame a donné sa vie pour moi »

Julie Grand, auteur de « Sa vie pour la mienne » témoigne à nouveau dans la Vie avec des mots splendides où elle évoque le moment où elle se recueille auprès de la dépouille d’Arnaud Beltrame.

« Je suis tenaillée par la rage, une rage irrationnelle. Par le sentiment d’une terrible perte pour l’humanité. Naît alors en moi le désir de rendre hommage à cet homme si honorable qui a perdu la vie pour sauver la mienne. Je veux revoir ce visage qui m’a sortie de l’enfer. La gendarmerie, que je contacte, accepte. Et, très tôt le lendemain matin, je pénètre dans le funérarium où repose sa dépouille. Je m’approche et pose la main sur sa poitrine. Je le remercie longuement pour son courage. Je lui dis que j’essayerai de me montrer digne de la vie qu’il a protégée en risquant la sienne.

À cette époque-là, je n’ai pas la foi, et pourtant, je sais qu’Arnaud m’entend. Sa seule présence dans cette pièce où règne une belle paix m’apaise. »

Source: La Vie

Honneur et souvenir : La Grande Loge de France rend hommage à Arnaud Beltrame

« Dans une atmosphère empreinte de solennité et de recueillement, ce dimanche 24 mars 2024, la Grande Loge de France (GLDF) a rendu hommage à Arnaud Beltrame, figure de bravoure et de sacrifice.

Cet événement, marqué par la profondeur des émotions et la gravité du souvenir, réunit une communauté unie par le respect et l’admiration pour l’homme qui a donné sa vie pour sauver celles d’autrui. Un acte de courage qui transcende les frontières et les cœurs. »

Buste d’Arnaud Beltrame devant le mur commémoratif portant les noms des frères de la Grande Loge disparus au combat. Source: 450.fm

Source: 450.fm

Hommage au colonel Beltrame à Béziers

Ce samedi 23 mars, au plateau des Poètes, autorités civiles et militaires ont rendu hommage au colonel de gendarmerie Arnaud Beltrame tué par un terroriste à Trèbes en mars 2018.

Narrant ce sacrifice, dans son allocution, Robert Ménard, le maire, a parlé de « courage, de leçon, de dignité, d’espoir, d’amour… »

Jacques Lucbéreilh, le sous-préfet de Béziers, a, lui, rappelé, notamment, que le colonel Beltrame avait « accepté de mourir pour que vivent des innocents. » La cérémonie a été suivie d’un dépôt de gerbes, avant que ne retentisse la Marseillaise.

MIDI LIBRE – LAURENT FRANÇOIS

Source : Midi Libre

Les anciens combattants rendent hommage au lieutenant-colonel Beltrame à Metz

À l’occasion de sa 51e assemblée générale qui s’est tenue dans les locaux de la gendarmerie, rue Albert-Bettannier, à Metz, l’Union nationale des combattants de Metz a décoré le caporal-chef Grégory Bouadroune et rendu hommage au lieutenant-colonel Arnaud-Beltrame.

L’UNC de Metz-Queuleu va désormais se rapprocher de l’UNC de Courcelles-sur-Nied.  Photo Sandrine Issartel

Source: Le Républicain Lorrain

A Vizille, les lycéens rendent hommage au Colonel Beltrame

Mur d’expression des lycéens en hommage

Photo : lycée de Vizille

Source: Le Dauphiné

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post comment